TOUTE LA FINESSE DE LA LANGUE FRANCAISE

*Avec cette crise, tout le monde souffre*:
 
Les problèmes des boulangers sont croissants,
Alors que les bouchers veulent défendre leur steak.
Les éleveurs de volaillles se font plumer,
Et en ont assez d'être les dindons de la farce.
Les éleveurs de chiens sont aux abois;
Les pêcheurs haussent le ton.
  Et bien sur, les éleveurs de porcs sont dans la marde.
  Les céréaliculteurs sont sur la paille,
Alors que les brasseurs sont sous pression.
Les viticulteurs trinquent,
  Heureusement, les électriciens résistent,
Mais pour les couvreurs, c'est la tuile.
Certains plombiers en ont ras-le-bol,
  Et les autres prennent la fuite.
Chez GM les salariés débrayent,
Et la direction fait marche arrière.
À l'Hydro les syndicats sont sous-tension;
  Mais Vandal ne semble pas au courant.
  Les cheminots voulaient garder leur train de vie, 

Mais la crise est arrivée sans crier gare.
Les mineurs ont la mine base.
  Les veilleurs de nuit vivent au jour le jour,
Et les carilloneurs ont le bourdon.
Les ambulanciers ruent dans les brancards
Pendant que les pédicures travaillent d'arrache-pied.
  Les croupiers jouent le tout pour le tout;
  Les cordonniers sont mis à pied.
Les horlogiers ont perdu leur temps.
Les bijoutiers ne roulent pas sur l'or.
Les dessinateurs font grise mine.
Les exterminateurs ont le cafard.
  Des militaires partent en retraite.
  Et les policiers se sont arrêtés.
Les dentistes en arrachent.
Les imprimeurs dépriment.
  Les météorologues aussi sont en dépression.
  Les pendus sont sur la corde raide.
  Les prostituées se retrouvent sur le trottoir.
  C'est vraiment une mauvaise passe ....